La méthode des 3P en stratégie digitale

Vous allez me demander mais de quoi parle-t-on? S’agit-il d’un nouveau concept marketing? Une application dans une stratégie digitale est-t-elle possible ? Traditionnellement, les 4P du marketing ont bien évolués ces dernières années. Du modèle initial, il n’est pas rare aujourd’hui d’arriver jusqu’au modèle des 10P ! Il s’agit là d’une tendance de changement dans le nombre des « P » que j’aimerais explorer sous un autre angle et par la même occasion attirer votre attention sur certains problèmes relatifs à la stratégie digitale.

De nos jours, nous sommes tous conscients que nous vivons dans l’ère du numérique. Il parait évident que le marketing digital est sur le point de redéfinir un nouveau mix et j’aimerais, plus particulièrement, vous en parler en mettant au centre de ce débat non pas l’entreprise mais l’être humain. Oui, l’être humain car en effet, l’activité professionnelle d’une personne dépend exclusivement de ses qualités personnelles et le travail accompli est finalement influencé par ses valeurs humaines. Cette remarque est particulièrement pertinente dans le contexte du marketing digital.

Ceci étant dit, j’en viens à vous présenter mon approche des 3P du marketing digital. Il contient les composantes suivantes: vie Professionnelle, vie Privée et vie Personnelle. 

Propriété PrivéeSi la vie Professionnelle est un concept explicite pour tout le monde, en revanche certains d’entre vous peuvent se demander quelle est la différence entre vie Privée et vie Personnelle. Tentons de clarifier cette question. La sphère Privée touche à la personnalité et tout son entourage, comme les amis et la famille, tandis que la vie Personnelle se focalise uniquement sur nous-mêmes. Elle représente tout ce qui nous est intimement propre et que nous décidons de garder pour nous. Ces deux notions font régulièrement débat et leurs frontières sont proches.

Sur cette base il serait intéressant de répondre à certaines questions:

  • Quel est notre reflet dans le monde digital et quelle est l’image qu’on créer de soi en utilisant ces 3P?
  • Quelle est notre stratégie digitale dans la vie Professionnelle, Privée et la vie Personnelle ?
  • Sommes-nous conscients des dérives ?
  • Osons-nous instaurer des limites ?

A présent concentrons notre attention sur l’utilisation des réseaux sociaux qui se révèle d’être un excellent indicateur pour répondre à nos questions. Au niveau de la vie Privée, nous constaterons très vite que nous faisons une analyse constante de notre présence digitale et un benchmarking des profils de nos « amis ». Nous sommes impliqués dans un véritable processus d’étude comparative exactement comme nous l’aurions fait dans le cadre Professionnel si l’objectif était d’augmenter la performance de l’entreprise par une analyse de la concurrence.

Ainsi, nous nous apercevons très vite que l’équilibre Personnel peut être relativement fragile et sensible. Prenons un exemple : combien sont ceux d’entre nous qui en examinant les photos et commentaires de leurs amis se sont dit au moins une fois: « Je ne suis pas assez sportif, je ne fais pas de vacances aussi superbes, je n’ai pas un travail assez intéressant, je ne suis pas suffisamment rémunéré, mon chef et mes collègues ne sont pas assez cool » ? Et combien d’entre nous ont ressenti un sentiment de culpabilité devant une publication d’ami qui indiquait qu’il a marché 12’000 pas par jours et participait régulièrement aux séances du crossfit pendant nos deux semaines de repos où nous n’avons pas été au fitness ni fait notre jogging du matin?

Réseaux SociauxCe genre de réflexion créer souvent un sentiment de non-satisfaction. Le doute et l’anxiété s’installent en nous. Nous nous remettons rapidement en question et nous avons la sensation que la vie de nos « amis » est plus palpitante et « plus réussie » que la notre.

Quelles sont les conséquences ?

La stratégie Privée des autres commence à peser sur la nôtre. Pour renverser la tendance, nous entamons l’élaboration de notre stratégie digitale – nous commençons à trier nos photos et publions uniquement les meilleures, nous sommes tenter de nous exprimer à travers des citations et phrases sophistiquées qui nous donnent une crédibilité infaillible, nous publions des images intéressantes et pleines de sens pour prouver notre implication dans le dernier mouvement à la mode – #paleoregime ou #balancetonporc.

Quel est le résultat ?

GIF frustration
C’est bizarre! Ça m’inquiète!

Nous devenons comme ceux avec lesquels nous nous comparons. D’une certaine façon, nous remodelons la routine et créons une image de soi qui ne correspond pas à la réalité. Une image édulcorée qui s’avère être une projection de ce que nous voulons être et non pas de ce que nous sommes réellement. Tôt ou tard une telle stratégie digitale est vouée à l’échec car le sentiment d’infériorité et non accomplissement fait naître certaines peurs qui peuvent être difficiles à vaincre.

Toutefois, il y a une solution. Lâcher prise et être soi-même. Commencer de s’exprimer avec nos propres mots et pas de phrases empruntées à un orateur expérimenté, se montrer plus décontractés. Ne pas partager autant de photos de notre vie Privée et surtout gérer les paramètres de notre profil de façon à ce que chaque message s’adresse à des personnes importantes pour nous spécialement choisies. Ce qui revient à dire de soigneusement cibler notre public. Une technique utilisée en stratégie digitale au niveau Professionnel par toute entreprise qui se respecte. Un très bon exemple de ça sont les tags et pixels Facebook, LinkedIn et Google qui nous permettent de créer des audiences personnalisées et audiences similaires et donc atteindre les personnes qui nous intéressent. Ciblage Il est également important de rappeler qu’une marque ne peut pas être présente partout. Chaque plateforme choisie doit faire partie d’une stratégie digitale définie. Nous utiliserons par exemple

  • LinkedIn LinkedIn si nous souhaitons cibler les entreprises et
  • Snapchat Snapchat si nos produits sont orientés vers un public de 22 ans et moins.
  • Instagram Instagram pourrait être un bon levier pour vendre une marque de vêtements, tandis que
  • Facebook Facebook peut nous être utile si nous souhaitons partager des contenus forts à produire de l’émotion (ex. Starbucks, jus de fruits Innocent, National Geographic).

Néanmoins, la caractéristique principale des réseaux sociaux reste la communication. En partant de là, l’exercice du partage se présente en tant qu’élément logique et intrinsèque. Oui, mais non !

Est-ce que nous tenons vraiment à ce que tout notre entourage et parfois le monde entier se familiarisent avec des aspects intimes de notre vie Personnelle comme par exemple notre état émotionnel ou nos relations intimes ?

Est-il nécessaire que les personnes de notre entourage qui ne sont pas d’amis proches, comme nos collègues et notre chef ; soient informées où nous sommes et ce que nous faisons à chaque instant ? Surtout si nous savons que plus de la moitié des employeurs sont autorisés à sonder leurs employés actuels et futurs via les réseaux sociaux. Il est donc préférable de soigner notre E-réputation tout comme les sociétés le font. La gestion de leur image et notoriété numérique est devenue une discipline à part entière. Si nous occupons le poste de Community Manager, l’une de nos tâches consisterait à chercher et détecter sur le net les commentaires négatifs et informations qui peuvent nuire à l’image de la société. Le but Professionnel serait de faire perdre en visibilité et ranking l’information nuisible grâce aux techniques de référencement naturel et de privilégier les contenus constructifs et valorisants. SEO

Une autre question relative à la vie Privée qui reste ouverte suite au partage sur les réseaux sociaux est celle de la publication des photos de nos enfants. Il est préoccupant de constater que les enfants n’ont aucun contrôle sur leurs photos et cependant sur leur vie Personnelle. Nous prenons la décision d’exposer au public leur intimité sans en être certains qu’ils approuveront ceci une fois adultes. Quand on rajoute à ceci le droit de l’enfant et la récente révélation du site Russe fréquenté par des pédophiles qui contient plus de 4 millions de photos d’enfants postées Enfants_plage innocemment sur Facebook Facebook par leurs parents, on se rend compte que ce qu’on considère comme un acte anodin (exposer sa progéniture sur les réseaux sociaux) cache des risques conséquents. Si toutefois, nous continuons de partager les photos de nos enfants, faisons au moins de sorte à ce que ça leur soit utile un jour. C’est l’idée principale de certains influenceurs qui prêtent l’image de leurs enfants à des fins publicitaires. Certes, la question cache certains débats éthiques mais nous pourrons économiser un capital financier qui leur permettra un jour, par exemple, de se lancer dans la vie active ou financer leur formation.

Conclusion:

Certains spécialistes considèrent que la frontière entre les 3P n’existe plus vraiment. En effet, la multiplication des outils de communication favorise le mélange de celles-ci. D’une manière concrète, ils nous arrivent d’utiliser un mobile professionnel à des fins privés. L’inverse est également vrai.

L’approche pragmatique serait que nous définissons des frontières claires entre la vie Privée et la vie Professionnelle afin de préserver les valeurs qui nous sont propres et qui nous définissent. 

Paradoxalement, étant des spécialistes en stratégie digitale, nous sommes tenus d’exploiter ces frontières afin d’adapter le marketing digital avec ses nouveaux codes d’aujourd’hui.

En revanche, dans le cadre de notre environnement privé et personnelle il conviendrait d’instaurer des limites réfléchies afin de protéger les deux sphères intimes. Les réseaux sociaux sont relativement jeunes, leurs utilisations sont encore sous-estimées surtout pour les ignorants qui ne mesurent pas leurs impacts.

Pourquoi donc ne pas garder une partie de nous sécrète et de la divulguer uniquement aux bonnes personnes au bon moment ?

Pour vivre heureux vivons cachés

Nous pourrions terminer sur la fameuse citation « Vivons heureux, vivons cachés » qui puise sa signification dans le détachement social afin de pouvoir jouir d’une vie heureuse.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s