Mon assistant s’appelle … Google ♨︎

LA FOLIE DES MAJORDOMES VIRTUELS !

J’ai toujours rêvé d’avoir un assistant. Oui oui, vraiment …! Et vous verrez un jour j’en aurai un. Mais en attendant d’en avoir les moyens, je suis à deux doigts de réaliser ce souhait, grâce au digital. Car aujourd’hui pour 129$, Google devient notre assistant personnel …

– Oui alors là, j’attends de voir ça ! me diront les sceptiques.

Très volontiers. Découvrons ça ensemble…

  " What can I do for you ? "            your own personal Google          

GADGET OU OBJET RÉVOLUTIONNAIRE ?

Cela fait des années que, Google se glisse partout dans notre vie quotidienne. Toutes les questions sans réponses qui jaillissent dans nos têtes finissent par être posées au navigateur de recherche le plus puissant du monde. Il piste nos e-mails, connaît nos déplacements, nous suggère quel itinéraire emprunter … Cela parait donc tout naturel que la marque tente de s’imposer aujourd’hui comme notre assistant personnel, et c’est chose faite avec l’assistant vocal Google Home. 

– Google quoi ??!

Oui, donc une petite démonstration en images s’impose. C’est parti ! Immersion chez la famille parfaite à l’américaine (avec laquelle je n’ai aucun lien de parenté, je tiens à le préciser).

Avouez que cela donne envie quand même…!

– D’être une famille parfaite américaine ?

Bah non ! Mais de posséder un assistant virtuel afin d’avoir une vie parfaite… Ouiii !

COMMENT ÇA MARCHE ?

Disponible depuis le 7 novembre 2016 aux États-Unis, l’assistant personnel digital utilise la technologie de l’intelligence artificielle (IA) Google Assistant, concurrent de Siri, et traite les questions les plus complexes rapidement et avec précision. Pour l’activer, il suffit d’utiliser sa voix, en disant «  Ok Google » avant chaque demande. Il est ainsi possible de lui poser des questions comme si l’on discutait avec un être humain. 

Ce nouveau périphérique se présente sous forme d’une enceinte audio intégrant deux micros et un haut-parleur, le tout se connectant au wifi. Une simple prise électrique suffit donc à l’alimenter. L’objet est relativement petit (20 cm), et bénéficie d’une personnalisation de sa base qui se décline en différentes couleurs.

assistant-vocal-google-home-7couleurs

QUELLES SONT SES PRINCIPALES FONCTIONNALITÉS ?

Recherche sur Google  +  Vérification du statut d’un vol   Briefing journalier  +  Suivi d’un colis  +  Liste de tâches  +  Vérification du traffic routier  +  Ajout d’événements au calendrier   +   Liste des courses . . .    

. . . and much more  + + +

espace 1

    « Un assistant virtuel intelligent

capable d’interagir avec tous nos objets connectés

et une multitude de services. »

espace 2

L’AMI DES MAISONS CONNECTÉES

Google Home se positionne comme l’interface utilisateur de la maison connectée, servant de relais pour contrôler ses objets connectés directement par la voix. Il permet de lancer sa playlist préférée, ou un morceau précis disponible sur Google Play, Spotify ou Pandora. Et va encore plus loin en étant également capable de piloter les Chromecasts pour jouer un morceau en stéréo, diffuser une chanson dans une autre pièce ou déclencher la diffusion de votre série préféré sur votre TV !

Des services extérieurs sont également intégrés, pour commander une pizza, appeler un taxi, commander des fleurs, etc… Tout dépend bien sûr des partenariats conclus, et de la volonté des développeurs à créer de nouvelles applications. Car le géant du web ouvre bien sûr sa plateforme aux développeurs, le succès d’un tel périphérique reposant aussi sur les applications disponibles…

À QUI CELA S’ADRESSE ?

Les personnes actives, la famille parfaite, la famille débordée, les étudiants motivés, les retraités organisés, les jeunes bordéliques, les enfants curieux …

Bref, tout le monde peut y trouver son compte ! Pour autant que l’on soit un minimum connecté … Comme le démontre la vidéo suivante, l’assistant vocal intelligent est en cours de démocratisation dans les foyers américains et devient un véritable élément central du quotidien.

es 5

space 

SES POINTS FORTS

  • Polychrone : Peut différencier plusieurs voix et gérer plusieurs comptes.
  • Associable : Possibilité de synchroniser plusieurs assistants et les positionner à différents endroits de la maison. Tous seront au courant des demandes et le Google Home du bureau saura parfaitement ce que nous aurons demandé une heure avant au Google Home de la cuisine par exemple.

  • Personnalisable : En lui donnant des informations sur soi qu’il pourra utiliser plus tard. Par exemple, après avoir indiqué à notre assistant qu’elle était notre équipe de scrabble préférée, puis en lui demandant plus tard « Quels sont les résultats de mon équipe », il saura de quelle équipe vous parlez.

– Du scrabble, sérieusement ..? 

  • Cultivé : Capable de comprendre quelle musique vous voulez écouter sans la nommer lorsque vous demander par exemple “ lance-moi la musique de Zootopia ” pour avoir le titre de Shakira.

– Mouais … cultivé, ça se discute.

  • Cosmopolite : Grâce à une compréhension des accents quasi optimale. Les différences de prononciation en fonction de l’accent de chaque utilisateur peut s’avérer être un obstacle à la compréhension de l’assistant intelligent. Pourtant Google Home gagne haut la main les épreuves du test comparatif, devant Siri et Alexa (Amazon Echo).

– Ok, là respect …

SES POINTS FAIBLES

  • Erreurs et mensonges : Lorsque l’on pose une question à son assistant, celui-ci n’a souvent qu’une seule réponse absolue et définitive, provenant du moteur de recherche. Il se peut donc parfois que celle-ci soit erronée ou mensongère en fonction de l’optimisation SEO du jour.

EXEMPLE >> Coup d’état du roi Obama ou quand Google relaie des mensonges via son Assistant.

  • Détournement : À l’instar de l’affaire Burger King qui fit le buzz avec son opération marketing lancée au mois d’avril dernier. Lorsque la vidéo faisant la promotion d’un de leur produit est diffusée sur haut-parleur à proximité d’un assistant vocal de Google, ce dernier cite une page Wikipédia revisitée pour l’occasion. Piégé, l’Assistant s’est ainsi transformé en ambassadeur de la chaîne de restauration rapide. Démonstration !

– Coup de génie … Perso, j’ai beaucoup ri ! 

CE QUE L’ON PEUT REDOUTER

Nos serviteurs virtuels pourraient devenir les réceptacles de la publicité de demain en devenant les canaux privilégiés des annonceurs qui pourraient mettre beaucoup d’argent sur ces nouveaux formats. Le placement de produit est idéal. Amazon possède d’ailleurs de ce côté là un atout de taille : « Super ! Souhaitez-vous que je commande ces chaussures sur Amazon pour une livraison dans l’après-midi ? ». La chaîne d’action est évidente et le retour sur investissement serait incroyable pour les marques.

En suivant cette même logique, on peut aussi s’inquiéter de la possible revente des données collectées par les objets connectés au plus offrant.

espace 8

« Avec les premiers Echo, Amazon souhaitait entendre ses utilisateurs. Il peut désormais les voir… »

espace 7

LA CONCURRENCE

Pour Google, l’enjeu est surtout de rapidement faire connaître son produit, car la concurrence sur ce créneau est déjà bien en place.

Pour l’instant c’est Amazon qui domine depuis 2 ans ce jeune marché en pleine expansion avec son enceinte Amazon Echo, l’assistant vocal qui répond au nom de Alexa. La multinationale compte bien garder une longueur d’avance en sortant ce mois-ci l’Amazon Echo Look.

– Et Apple dans tout ça ?

Et bien jusque-là, face à l’Echo d’Amazon et le Home de Google, Apple n’avait pas de réponse… Mais la marque serait actuellement en train de finaliser son produit concurrent. Un appareil dédié à Siri et à AirPlay avec à l’intérieur peut-être, du Beats pour les haut-parleurs.

On retrouve aussi dans les autres produits concurrents, Bixby de Samsung, Cortana chez Microsoft et M de …… Facebook !

Et oui ! Le réseau social, qui possède son propre laboratoire de recherche en intelligence artificielle, a lancé cette année aux USA son assistant personnel, baptisé «M», pour les utilisateurs de l’application Messenger.

DERNIÈRES ACTUALITÉS

Ce mercredi 17 mai lors de sa conférence I/O destinée aux développeurs, Google vient d’annoncer que son enceinte connectée sera disponible en France dès cet été. Le produit sera également lancé prochainement au Canada, en Australie, en Allemagne et au Japon.

PRONOSTICS

En conclusion, je prédis un bel avenir pour le marché de l’IA (intelligence artificielle) qui promet de développer encore bien d’autres produits au service de l’humain. 

J’attends pour ma part avec impatience le moment d’en posséder un, convaincue de la mini révolution qu’est en train de provoquer ce nouveau genre d’assistants !

–  On s’en reparle  –

👋

Une réflexion sur “Mon assistant s’appelle … Google ♨︎

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s