Trouver son job de rêve grâce au digital

À l’heure où les emplois se dématérialisent, où les employeurs se réinventent pour proposer des cadres de travail plus enrichissants et épanouissants, un modèle semble sortir encore du lot, de plus en plus de gens font le choix de travailler et même de vivre de façon nomade, seriez-vous prêts à sauter le pas ?

Dans la peau d’un « Digital nomade »

On les appelle digital nomades, ils sont également connus sous le nom de travailleurs nomades ou encore de SBF (sans bureau fixe), ils ont la possibilité de gérer leur emploi du temps et de travailler depuis n’importe quel endroit du globe, on compte bon nombre de ces nouveaux travailleurs en Thaïlande, aux Seychelles ou encore au Costa Rica, l’intérêt pour eux est d’allier voyage, liberté et travail.

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine… Elle est mortelle ! » – Paulo Coelho

Sur le papier, cela semble être idéal, j’ai moi-même toujours rêvé de travailler sous un climat tropical, le problème c’est qu’en terre helvétique, le budget chauffage et livraison de sable risque d’exploser… Il faut aussi veiller à remplir toutes les « conditions » requises.

Vivre et travailler de façon nomade

La première condition intrinsèque pour être libre de travailler depuis où bon nous semble, c’est bien entendu d’exercer un métier que je qualifie d’exportable, fort heureusement nous autres Ô combien respectés futurs « Digital strategist » sommes en mesure de proposer nos services à distance.

Plus sérieusement, il existe des compétences très recherchées pour des missions à distance, celles-ci sont très souvent liées au monde du digital ou à l’entreprenariat :

  • Développeurs web
  • Data analysts
  • Designers
  • Blogueurs
  • Coach sportifs
  • Et bien d’autres…

Vous trouverez d’autres listes plus exhaustives ci-dessous :

Dans un deuxième temps ce seront également vos compétences humaines et sociales qui seront appréciées pour ce style de vie, il ne faut pas oublier derrière la liberté apparente qu’une vie de nomade demande beaucoup d’organisation et d’ouverture d’esprit. Il n’est naturellement pas donné à tout le monde de pouvoir sortir de sa zone de confort, de débarquer à l’autre bout de la planète et de trouver rapidement un environnement « stable » pour son bien-être mais aussi pour sa productivité !

Certains nomades partagent leurs quotidiens sur la toile, afin d’y transmettre leurs bonnes pratiques mais également leurs difficultés/réussites, Chris the Freelancer nous raconte notamment dans la vidéo ci-dessous ses premiers jours au Vietnam.

Les destinations phares pour un « Digital nomade »

Le monde entier étant un terrain de jeu pour tout bon travailleur nomade qui se respecte. On se doute bien que les destinations paradisiaques sont les plus prisées. Surfer à l’aube et travailler ensuite à l’ombre d’un cocotier est un quotidien dans lequel beaucoup de personne se projètent, certains entrepreneurs l’ont bien compris et exploitent le bon filon !

C’est ainsi que l’on voit fleurir tout autour du globe des espaces de vie et de co-working spécialement étudiés pour accueillir des start-ups ou des indépendants. Ils offrent des lieux de vie commun, une bonne connexion internet et sont bien souvent idéalement placés, rapide coup d’oeil sur les destinations à la mode :

  1. Siargao (Philippines)
  2. Bali (Indonésie)
  3. Costa Rica
  4. Valais
  5. Californie
  6. Portugal

Les équipes de France 2 pour l’émission « Tout compte fait » avait notamment visité ce genre d’établissement il y a quelques mois (Février 2016).

Vous hésitez entre plusieurs destinations ? Le site web Nomad List a même poussé le jeu encore plus loin, ce service en ligne qui compte plusieurs milliers d’utilisateurs actifs vous permettra de trouver la destination qui vous convient le mieux. À travers plusieurs filtres et à l’aide d’une interface bien pensé, vous pourrez entrer vos critères de sélection : par exemple un coût de la vie inférieur à 1500 dollars par mois, une connexion internet haut débit, une température moyenne de 25°, tout ça ponctué d’un accès rapide à la mer ? Nomad List vous proposera une dizaine de résultats et vous n’aurez plus qu’à planifier votre séjour en fonction de la période.

Prospecter à distance / trouver des mandats

J’en venais presque à oublier l’aspect business à force de vous vendre du rêve je vais maintenant revenir sur une réalité : comment faire rentrer de l’argent et pérenniser ce train de vie… Il est évident que c’est l’aspect qui vous demandra le plus d’efforts et d’auto-discipline.

On trouve maintenant beaucoup de portail d’emplois (principalement anglophones), de recrutements spécialisés dans le travail à distance, bien que ceux-ci soient réputés efficaces, ce n’est pas vers cette solution que je me tournerais – du moins au début, pour les intéressés je dresse quand même une petite liste :

Bien que l’essence même du travail à distance soit basé sur l’autonomie et l’indépendance, je pense qu’il est plus prudent de construire son réseau, son porte-feuille de clients au préalable afin de mettre toutes les chances de son côté. Il est plus prudent de construire une relation professionnelle basée sur la confiance avant de partir à l’aventure.

Pourquoi ne pas par exemple s’engager au sein d’une agence helvétique pendant quelques semaines/mois afin de démontrer ses compétences avant d’émettre l’idée du travail nomade. Beaucoup d’employeurs n’y sont pas réfractaires et vous pourrez de plus avancer plusieurs arguments :

  • Le coût de la vie réduit vous permettra d’avancer un tarif/horaire plus compétitif, et donc d’accroître la rentabilité de votre employeur.
  • Le décalage horaire peut être une force, dans la mesure où les calls/points sont correctement planifiés, les journées peuvent être « allongées » pour l’agence et en cas d’urgence, c’est appréciable.

Quelques retours d’expériences d’agences bien de chez nous :

L’aventure vous tente ?

Qu’il soit un court épisode dans une carrière (qui ne se construit plus forcément dans un bureau) ou un véritable style de vie/travail, le nomadisme est en tout cas une expérience qui attire de plus en plus de monde, surtout au sein de la « nouvelle génération », ce nouveau mode de travail accompagne bien souvent l’explosion des start-ups et de l’entreprenariat.

Et même si je vous en ai parlé avec enthousiasme, le remote working n’est évidemment pas à idéaliser.

giphy.gif

Une réflexion sur “Trouver son job de rêve grâce au digital

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s