La Chinerie Festival

Chers lecteurs, chères lectrices, je ne veux pas vous perdre après lecture du titre. Oui je vous vois derrière vos écrans à vous demander ce qu’un festival au nom à priori inconnu vient faire sur un blog qui parle de digital. Je vous rassure; Facebook, Youtube, Instagram et Snapchat y sont cités, un outil digital de gestion de projet nommé Basecamp également, je crois même avoir écrit e-mailing et réseaux sociaux. Il ne vous reste plus qu’une chose à faire : to scroll until the end.


La Chinerie

Fondée en France en septembre 2014 par deux amis passionnés de musique, la Chinerie est la première communauté de social digging de l’Hexagone. Le concept est simple : chiner de la musique à plusieurs sur les réseaux sociaux en partageant ses découvertes sur Facebook, principalement grâce à des liens vidéo Youtube. Ainsi, l’ensemble de la communauté en profite. La page compte aujourd’hui plus de 20’000 fans.

Afin de filtrer le contenu publié, un premier groupe Facebook Chineurs de House voit le jour. Il atteint bientôt les 35’000 membres. Suite à cela, trois autres groupes sont créés : Chineurs de Techno (27’000 membres), Chineurs des Origines (10’000 membres) et Chineurs de Rap (22’000 membres). Au total, ce sont plus de 90’000 aficionados de musique qui interagissent sur ces différents groupes quotidiennement.

Les activités de la communauté peuvent également êtres suivies sur trois chaînes Youtube distinctes : la chaîne Chineurs de House, la chaîne Chineurs de Techno et la chaîne Chineurs de Rap.

Aujourd’hui, La Chinerie c’est aussi :

  • Un label : déjà 4 sorties à son actif et d’autres à venir
  • Un shop : vendant vinyles, vêtements et accessoires sur La Chinerie Recordshop
  • Un promoteur : plus d’une dizaine d’événements (Paris, Lille, Bordeaux, Nantes, Marseille, Toulouse, Londres)
  • Des DJs et producteurs : plusieurs artistes issus de la communauté

Le festival

Après plus de 2 ans à gérer la page de La Chinerie sur Facebook , Quentin Courel lance fin décembre 2016 l’idée de créer un festival à l’image du groupe Facebook des Chineurs de House. C’est donc tout naturellement qu’il sollicite les membres de ce dernier, à la recherche de personnes motivées à prendre part à l’organisation de l’événement.

Dans un premier temps, un groupe Facebook dédié est lancé et pas moins de 400 personnes le rejoigne en quelques heures. Très vite, utiliser un outil de gestion de projet plus performant devint essentiel. Le choix se porta sur Basecamp, dont les fonctionnalités seront exposées plus tard dans cet article.  Pour aller encore plus loin dans cette idée de festival collaboratif, une campagne de crowdfunding va être lancée très prochainement sur KissKissBankBank.

Le rôle du digital

C’est simple, sans le digital l’idée de ce festival n’aurait jamais vu le jour. Dans un premier temps grâce à Facebook, sur lequel est né la communauté. Cette communauté grandissant, des projets et événements parallèles ont vu le jour et permettent aux abonnés de vivre cette passion commune au-delà du digital.

Ensuite grâce à un site de financement participatif, ici KissKissBankBank, car sans lui il serait aujourd’hui très difficile de monter un projet si ambitieux. En effet, l’objectif de la campagne est de récolter 50’000 €.

Finalement, pour gérer de manière efficace le lancement de la campagne de crowdfunding et organiser de A à Z le festival, Facebook n’était pas un outil offrant suffisamment de fonctionnalités. Il a permis dans un premier temps de prendre la température, mais les premières discussions lancées sur le groupe de l’organisation du festival étaient très difficiles à gérer et partaient dans tous les sens. C’est ici qu’intervient Basecamp.

Basecamp

Cet outil de gestion de projet coûte 99 € par mois à la communauté. Les membres sont invités à participer au financement de l’outil en donnant tous les mois une contribution minimale de 2 € sur Tilt.

Sur Basecamp, les rôles et tâches de chacun ont été définis rapidement, une fois que les membres avaient rejoint l’équipe qui correspondait à leurs compétences et motivations. Six équipes ont été créées :

  • Coordination
  • Administration
  • Site/Lieu
  • Activités
  • Communication
  • Eco-responsable

Voici un exemple fictif de l’interface, disponible sur le site internet de Basecamp, une fois qu’une personne se connecte :

basecamp-home-screen

  • Basecamp HQ : il est accessible à tous les utilisateurs de ce compte Basecamp précis. Pour le festival, c’est ici que tous les membres peuvent interagir, quelques soit l’équipe dont il font partie.
  • Teams : dans cette partie de Basecamp nous voyons que l’utilisateur a accès à plusieurs équipes de travail. Dans le cadre du festival, les membres font généralement partie d’une seule équipe, à l’exception des membres de l’équipe coordination.
  • Projects : représente tous les projets auxquels l’utilisateur participe. Il est possible de faire partie d’une seule équipe et de plusieurs projets, et vice-versa.

Une fois connecté, l’utilisateur a donc le choix d’entrer dans Basecamp HQ, dans une des teams ou dans l’un des projets. Imaginons maintenant que ce dernier choisisse de travailler sur le Website Redesign Project. L’interface se présente alors de cette manière :

projet-basecamp

  • Campfire : c’est le chat général des membres participant au Website Redesign Project.
  • Message Board : qui permet de lancer des discussions par thème et d’envoyer des notifications par e-mail uniquement aux personnes concernées. Il est très utile lorsque certains sujets ne concernent pas l’équipe entière.
  • To-dos : comme son nom l’indique, il permet d’ajouter des tâches et de les assigner ou non certaines personnes. Une date butoir peut également être fixée si nécessaire.
  • Schedule : c’est un calendrier partagé, qui ne traite que des événements propres au projet en question.
  • Automatic Check-ins : ce sont des rappels automatiques, sous forme de questions, qui envoient une notification aux membres choisis selon une périodicité définie.
  • Docs & Files : des documents peuvent être téléchargés sur Basecamp. Une fois téléchargés, ils sont à la disposition de tous les membres, qui peuvent les visualiser, les télécharger ou les modifier.

Discord

Comme vous pouvez l’imaginer, la gestion d’un tel projet sans discussion de vive voix peut devenir compliquée. Afin de pouvoir dialoguer à des moments clés du projet, tous les membres ont été invités à télécharger Discord sur smartphone ou desktop. Discord est un logiciel voix sur IP ou « VoIP », qui vient concurrencer TeamSpeak et Skype depuis 2015. Ce dernier est considéré par beaucoup comme étant le meilleur logiciel voix sur IP à ce jour.

comparatif-discord

Ce tableau comparatif permet de voir comment Discord se différencie de Ventrilo, TeamSpeak et Skype.

Promotion

Bien que l’équipe de travail du festival ne soit pas encore entrée dans cette phase clé, la promotion de la campagne de financement participatif, du festival et de la vente des billets se fera principalement grâce à des outils digitaux. Une page et un événement Facebook vont être créés, un compte Instagram va être ouvert et Snapchat sera utilisé durant l’événement. Des campagnes e-mailing viendront également aider à la promotion du festival en envoyant régulièrement l’état d’avancement du projet durant la campagne de crowdfunding et, en espérant que cette dernière soit un succès, jusqu’au premier jour de l’événement.

Durant les 2 jours de festival, l’équipe réseaux sociaux mettra les bouchées doubles et proposera plusieurs types de contenu, sur plusieurs plateformes. L’ambiance, les DJs sets, les artistes, les coulisses et les festivaliers : une liste non exhaustive de sujets à traiter pour diffuser un contenu intéressant et varié.

Pour finir, si tout se passe comme sur des roulettes jusqu’au festival et pendant le festival, il faudra d’ores et déjà réfléchir à la prochaine édition et à tout ce que cela implique, autant online que offline. Les opérations ne prendront donc pas fin au terme de la première édition de l’événement, bien au contraire.

Un conseil, qui vaut d’ailleurs pour tout ce qui a trait au digital de nos jours : stay tuned !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s